Membre du Regroupement des Auberges du Cœur du Québec

En 1987, la Maison Tangente se joint à huit autres ressources d’hébergement afin de fonder le Regroupement des Auberges du Cœur du Québec. Aujourd’hui, 30 maisons d’hébergement provenant de 10 régions du Québec sont réunies et travaillent de concert à la réalisation d’objectifs communs.

Téléchargez l’App OPA Outils Pour l’Autonomie

La Maison Tangente regroupe l’ensemble de ses services dans ce bâtiment presque centenaire de l’avenue Desjardins.

La Maison Tangente

Située dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve à Montréal depuis plus de 35 ans, elle offre 15 places d’hébergement à une clientèle mixte de jeunes adultes âgés de 18 à 25 ans.

Bien plus qu’un gîte et couvert, les jeunes qui y séjournent y trouvent accueil, support et accompagnement. Le séjour, d’une durée maximale d’un an, leur permet de reprendre du pouvoir sur leur vie : se refaire une santé, amorcer un projet (école, formation, travail), faire des apprentissages, et ce, dans le respect et la dignité.

Nous ne sommes pas une fin en soi, mais bien un maillon dans la chaîne de vie de ces jeunes adultes. Un maillon qui leur permettra, nous l’espérons, de continuer leur cheminement vers l’atteinte de leurs objectifs.

Au fil du temps

Le 1er novembre 1983, la Maison Tangente prend racine dans sa communauté. L’une des maisons d’hébergement pionnières au Québec ouvre grand ses portes sur la rue Saint-André, sur le Plateau Mont-Royal. Six mois plus tard, la ressource déménage ses pénates dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve.  À cette époque les séjours sont de trois semaines. Cela laisse peu de latitude quant au respect du rythme de chacun et au choix de différentes options pouvant s’offrir à eux.

En 1988, grâce à une collaboration avec la SHQ, la Maison Tangente acquiert son propre bâtiment. Suite à des travaux d’envergure à l’intérieur de la maison, elle déménage au 1481 Desjardins où elle réside encore à ce jour. Dès lors, elle est à même d’offrir un service supplémentaire. Elle a désormais des places en appartements supervisés qui lui permettent d’allonger le séjour de certains de ses résidants. Une nouvelle ère commence et les bases d’une nouvelle approche d’intervention se définissent peu à peu.

Quelques années plus tard, les appartements supervisés sont intégrés dans la continuité du séjour, ils deviennent des modules de vie. Dès ce jour, l’intervention est basée sur un séjour pouvant aller jusqu’à un an, ce qui permet aux résidants de faire les apprentissages de la vie en appartement tout en bénéficiant d’un accompagnement soutenu.

En 2001, grâce à un financement du gouvernement fédéral, un nouveau service voit le jour : le suivi post-hébergement. Depuis, cet élément essentiel de notre intervention permet d’éviter la perte de logement et un retour inévitable à l’itinérance.

Mission et valeurs

Notre mission

Notre mission est d’accueillir, de soutenir et d’accompagner les jeunes adultes en difficulté dans leur progression vers l’autonomie (faculté de choisir et d’agir par soi-même), l’indépendance (matérielle et économique) et la responsabilisation. Et ce, dans le respect de leurs valeurs, leurs intérêts et leur dignité.

Notre premier objectif est, bien entendu, de subvenir aux besoins élémentaires de nos jeunes résidants. De plus, nous souhaitons créer une atmosphère de chez soi où ils se sentiront à leur place et pourront cultiver un sentiment d’appartenance, un environnement social positif et soutenant qui favorisera le développement de la valorisation et de l’estime de soi.

Nos valeurs

Nous avons adopté 7 valeurs qui, selon nous, traduisent parfaitement l’esprit de notre philosophie : le Respect (de soi, des autres, des lieux, de l’environnement), l’Honnêteté, la Communication, l’Engagement, la Responsabilité , l’Entraide et la Coopération. C’est donc dans le respect de ces valeurs que nous nous engageons à continuer notre travail au quotidien.

Approche et principe d’intervention

Intervention en milieu de Vie
Cette approche nous amène à composer de façon continue entre le formel et l’informel. Ce « vivre avec » bien particulier, nous permet de développer des liens privilégiés et significatifs avec nos jeunes résidents, créer un lieu d’appartenance, baliser le vivre ensemble et prendre appui sur le travail d’équipe.
L’approche globale
Cette approche nous oblige à prendre en compte les multiples dimensions de la vie des personnes que nous accueillons. Le résident y est considéré avant tout comme un citoyen à part entière que l’on aborde dans sa globalité, dans le respect de sa personne, de ses besoins, de son rythme et de ses aspirations, en tenant compte des différents rôles sociaux qu’il a à assumer et du contexte sociopolitique actuel.
L'Affiliation Sociale
Les pratiques d’affiliation sociale visent la création de racines et de repères qui permettront à nos jeunes adultes de travailler sur différentes dimensions de l’affiliation : le rapport à soi (confiance en soi, développement de son potentiel, valorisation …); le rapport aux autres (communiquer, interagir, entrer en relation, développer des liens significatifs); le rapport à la communauté (créer des liens avec la communauté, mieux la connaître et y contribuer) et le rapport au monde (développer et exercer sa citoyenneté).
La réduction des méfaits
Cette approche est axée sur le pragmatisme et l'humanisme. Elle vise la diminution des conséquences néfastes (méfaits) liées à l'usage de substances. Ceci permet de rejoindre les personnes les plus vulnérables et permet d'établir un lien de confiance qui peut faire toute la différence.